> Accueil
> Editorial
 
Les Psaumes
> Le psaume
> Le psaume sonore
> Le commentaire
> Les archives
> Le petit lexique
> Librairie
 
La Liturgie
> Fiche Liturgique
> Première lecture
> Psaume
> Evangile
> Homélie
> Avent 2007
 
Psaumes TV
> Accueil
> Psaume 94
> Psaumes.info
> Psaumes Chantés
> Avent
 
Les Marianistes
> Qui sont-ils ?
> Les quatre branches
> Bx G.J. Chaminade
> A. de Trenquelléon
 
Communiquez
> Newsletter
> Les Forums
> Ecards
> Blog du projet
> Foire aux Questions
> Contactez-nous
 

Psaumes.info > Psaumes > Le commentaire.

Mercredi 26 Avril 2017 - St Rafael Arnáiz Barón, cistercien-trappiste († 1938)
 
 
Newsletter
 
 
Vous pouvez recevoir les textes de la liturgie et le commentaire du psaume directement par email.
 
  Il suffit de vous inscrire ici :
  Email :
  Format de réception :
  HTML TEXTE

Dimanche 16 Avril 2017
Solennité de la Résurrection du Seigneur
Commentaire du psaume 118(117)
Action de grâce au temple, pour le salut accordé

« Ce jour que fit le Seigneur est un jour de joie Alléluia ! » Au jour de détresse de la mise en croix et au tombeau succède la grande liesse de la nuit et du matin de Pâques. « Il est vraiment ressuscité ! »
Découverte prodigieuse de Marie-Madeleine ou des deux disciples marchant vers Emmaüs. Profession de foi de Pierre : « Ils l’ont fait mourir … Dieu l’a ressuscité le troisième jour ».
Le psaume 117 participe à cette allégresse. Il a déployé la grande liturgie au Temple de Dieu, action de grâce de tout un peuple pour le salut donné autrefois. Il rend grâce avec l'Église de maintenant pour le Christ ressuscité et monté aux cieux. Oui, éternel est son amour ! Qu’on le chante à satiété : « Éternel est son amour ! »

Jadis, le Seigneur a libéré son peuple de l’esclavage « A main forte et à bras étendu ». Le bras du Seigneur est fort. Dieu le ressuscite d’entre les morts et donne l’Esprit Saint. Résurrection et Pentecôte ne font qu’un. Le Seigneur est du côté de la vie et non pas du côté de la mort.

La pierre jetée de côté par les maçons devient la belle pierre, la base de l’édifice. Le plus petit devient le plus grand dans le royaume des cieux. Les derniers seront les premiers.
Quelle belle image que celle de la pierre ! Le Pape Jean-Paul II, dans une catéchèse sur ce psaume, évoque les paroles de Saint Ambroise de Milan qui déclare : "le Christ est la pierre" et "même à son disciple, le Christ ne refusa pas ce beau nom, de façon à ce que lui aussi soit Pierre, afin que de la pierre il ait la fermeté de la persévérance, le caractère inébranlable de la foi".
Et il nous dit à nous : "Efforce-toi d'être une pierre toi aussi. Mais pour cela ne cherche pas en dehors de toi, mais cherche la pierre qui est en toi. Ta pierre sont tes actions, ta pierre est ta pensée. Sur cette pierre est édifiée ta maison, afin qu'elle ne soit menacée par aucune tempête des esprits du mal. Si tu es une pierre, tu seras dans l'Eglise, car l'Eglise se trouve sur la pierre. Si tu es dans l'Eglise, les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre toi".

On disait de Jésus, le vendredi saint : « Ver et non point homme, rebus de tout ». On dira de lui pour toujours « le vivant ». Mieux, il vient lui-même et dit : « La paix soit avec vous ! »

Et disons avec Séraphin de Sarov : « Christ est ressuscité, ma joie ! »

Père BABEL sm

Lire le psaume

[ Retour | Imprimer cette page | Envoyer cette page à un ami | Contact ]