> Accueil
> Editorial
 
Les Psaumes
> Le psaume
> Le psaume sonore
> Le commentaire
> Les archives
> Le petit lexique
> Librairie
 
La Liturgie
> Fiche Liturgique
> Première lecture
> Psaume
> Evangile
> Homélie
> Avent 2007
 
Psaumes TV
> Accueil
> Psaume 94
> Psaumes.info
> Psaumes Chantés
> Avent
 
Les Marianistes
> Qui sont-ils ?
> Les quatre branches
> Bx G.J. Chaminade
> A. de Trenquelléon
 
Communiquez
> Newsletter
> Les Forums
> Ecards
> Blog du projet
> Foire aux Questions
> Contactez-nous
 

Psaumes.info > Psaumes > Le commentaire.

Samedi 18 Novembre 2017 - Dédicace des Basiliques Saint-Pierre et Saint-Paul (mém. fac.)
 
 
Newsletter
 
 
Vous pouvez recevoir les textes de la liturgie et le commentaire du psaume directement par email.
 
  Il suffit de vous inscrire ici :
  Email :
  Format de réception :
  HTML TEXTE

Dimanche 12 Novembre 2017
Commentaire du psaume 63(62)
Soif de Dieu

Le psaume choisi est une prière matinale. Monastères, communautés, prêtres, diacres et des baptisés de plus en plus nombreux le prient souvent le dimanche matin et aux grandes fêtes. Cette louange se situe dans le sillage des heures nocturnes : « Dans la nuit je me souviens de toi et je reste des heures à te parler » et elle jaillit dès les lueurs de l’aube : « Je te cherche dès l’aube ».

Ce fut la prière d’Israël : À l’origine de ce psaume, il s’agit d'un prêtre ou d’un lévite1 attaché au service du Temple de Dieu à Jérusalem et à ses splendides liturgies. Il prie dans l’endroit le plus sacré du Temple, là où tous ne vont pas. « Je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et gloire »
Tous les mots utilisés font partie de la vie quotidienne d’un serviteur du Temple : contempler, sanctuaire, gloire de Dieu, bénir, lever les mains, louange … Ce lévite qui s’adonne « tout au long du jour » à la prière est une image de tout le peuple d’Israël dont le rôle est de célébrer Dieu depuis l’aube jusqu’à la fin des temps.

Prière du Christ et avec le Christ : Jésus inaugure le "Royaume des cieux" comme le dit toujours Saint Mathieu dans son évangile. Dans la parabole des jeunes filles, seules les prévoyantes sont accueillies dans la salle des noces. Tous ceux qui auront "désiré le Seigneur dès l'aube" qui ont contemplé sa grandeur, l'auront chanté avec leurs lèvres et leur cœur, l'auront béni nuit et jour, ceux là seront prêts à entrer dans le royaume de Dieu. Comme la Sagesse (1ère Lecture) le Seigneur, l'Epoux, se laisse trouver par l'homme de désir.

Père BABEL sm

Lire le psaume

[ Retour | Imprimer cette page | Envoyer cette page à un ami | Contact ]