> Accueil
> Editorial
 
Les Psaumes
> Le psaume
> Le psaume sonore
> Le commentaire
> Les archives
> Le petit lexique
> Librairie
 
La Liturgie
> Fiche Liturgique
> Première lecture
> Psaume
> Evangile
> Homélie
> Avent 2007
 
Psaumes TV
> Accueil
> Psaume 94
> Psaumes.info
> Psaumes Chantés
> Avent
 
Les Marianistes
> Qui sont-ils ?
> Les quatre branches
> Bx G.J. Chaminade
> A. de Trenquelléon
 
Communiquez
> Newsletter
> Les Forums
> Ecards
> Blog du projet
> Foire aux Questions
> Contactez-nous
 

Psaumes.info > Psaumes > Le commentaire.

Samedi 16 Décembre 2017 - Ste Adélaïde, veuve et impératrice († 999)
 
 
Newsletter
 
 
Vous pouvez recevoir les textes de la liturgie et le commentaire du psaume directement par email.
 
  Il suffit de vous inscrire ici :
  Email :
  Format de réception :
  HTML TEXTE

Dimanche 3 Décembre 2017
Commentaire du psaume 80(79)
Lamentation sur la vigne dévastée

Le temps de l’AVENT est un temps d’attente et de venue. Venue du Christ dans l’histoire humaine, venue du Christ aujourd’hui, venue glorieuse de Seigneur au terme de l’histoire. Mais aussi dialogue de Dieu avec les hommes, « Conversant avec eux comme avec des amis » dialogue à travers cette longue histoire qui a précédé la venue de Jésus.

C’est là qu’intervient le psaume 79. En vingt versets, il retrace à grands traits toute la vie d’Israël. Dans toute vie, il y des moments heureux et de moments malheureux. Le peuple choisi par Dieu a connu cette alternance. Les moments de gloire sont encore bien dans les mémoires : la sortie d’Égypte, la vie au désert, la conquête de la terre promise. Ils sont souvent embellis et agrandis. Et puis sont les moments pénibles, ceux de l’infidélité, ceux où l’on va en tâtonnant, s’appuyant sur le passé et la confiance en Dieu, pour vivre le présent.

Le psaume est prié dans ce temps difficile ; c’est même un cri de pénitence et d’appel à Dieu. « Jamais plus nous n’irons loin de toi. Fais-nous vivre et invoquer ton nom ! » Et le psaume retentit avec la 1ère lecture du prophète Isaïe : "Seigneur, si tu déchirais les cieux et descendais !"
Ce Seigneur est un Berger et nous sommes son troupeau. Il est le vigneron et nous sommes sa Vigne choyée par ses soins.

« Dieu montre une grand patience, une grande bonté. Mais n’abusons pas de sa patience pour nous laisser aller » (Saint Augustin). Comme nous y invite l’évangile, soyons des veilleurs !

Père BABEL sm

Lire le psaume

[ Retour | Imprimer cette page | Envoyer cette page à un ami | Contact ]