> Accueil
> Editorial
 
Les Psaumes
> Le psaume
> Le psaume sonore
> Le commentaire
> Les archives
> Le petit lexique
> Librairie
 
La Liturgie
> Fiche Liturgique
> Première lecture
> Psaume
> Evangile
> Homélie
> Avent 2007
 
Psaumes TV
> Accueil
> Psaume 94
> Psaumes.info
> Psaumes Chantés
> Avent
 
Les Marianistes
> Qui sont-ils ?
> Les quatre branches
> Bx G.J. Chaminade
> A. de Trenquelléon
 
Communiquez
> Newsletter
> Les Forums
> Ecards
> Blog du projet
> Foire aux Questions
> Contactez-nous
 

Psaumes.info > Psaumes > Le commentaire.

Dimanche 16 Décembre 2018 - Saint du jour
 
 
Newsletter
 
 
Vous pouvez recevoir les textes de la liturgie et le commentaire du psaume directement par email.
 
  Il suffit de vous inscrire ici :
  Email :
  Format de réception :
  HTML TEXTE

Dimanche 7 Octobre 2018
Commentaire du psaume 128(127)
Bonheur du juste en sa maison

Les lectures de ce dimanche ont trait à la vie de la famille. Vient d’abord le récit de la création de l’homme et de la femme. En présence de la compagne que Dieu conduit à l’homme au jardin de la Genèse, l’homme s’exclame de joie : « Voici l’os de mes os et la chair de ma chair ! »

Le psaume de réponse à ce passage de l’Écriture exalte le bonheur de l’homme qui suit les chemins de Dieu. Ce poème est le neuvième des psaumes des montées.   Il est bref comme les autres psaumes du même genre. « Heureux tous ceux qui craignent le Seigneur ». Dieu veut le bonheur et le psalmiste a pour idéal de se mettre en route sur les sentiers de Dieu. Cette entrée en pèlerinage est son bonheur essentiel. Le psaume premier de l’ensemble du psautier annonce déjà ce thème et tous les 150 psaumes ont comme entête cette « Béatitude » (Ps 1,1).

Le bonheur sera situé dans la vie simple et quotidienne. C’est comme un conseil de sagesse qui s’adresse au fidèle en l’interpellant à la deuxième personne. C’est un arrêt fort apaisant sur l’image d’un intérieur israélite : en premier le labeur de tes mains qui donne plaisir et bonheur ; puis une bonne épouse présente dans la discrétion de ta maison, comparée à une vigne (Voir le mot « Vigne » dans le petit lexique). Quelle magnifique comparaison : la vigne est l'olivier avec le figuier sont la richesse et la gloire du sol d'Israël ; puisque l'huile et le vin sont les offrandes principales, les arbres qui les produisent sont comme sacrés ; la vigne est le symbole du peuple du peuple lui-même. Enfin, des nombreux enfants attablés sont semblables à des plants d’olivier, autre image de riche récolte.

La fin du psaume est une bénédiction prononcée sur une assemblée en prière. Mais cette bénédiction s’adresse toujours à « toi » bénédiction de longue vie, de belle descendance, de bonheur national pour le peuple tout entier. (Voir dans le petit lexique de ce site le terme Bénir).

Jésus de Nazareth a vécu la vie familiale et le travail manuel et cela pendant trente ans. Le cœur de son message qui a retentit en terre de Galilée ce sont les Béatitudes. Et il a marché jusqu’au bout sur les chemins de Dieu et dans l’obéissance amoureuse à la volonté de son Père.

Dans le message de l'évangile de ce dimanche, Jésus exalte l'attitude de celui qui, en marchant dans les chemins du Seigneur, "Accueille le royaume de Dieu à la manière d'un enfant" .

Père BABEL sm

Lire le psaume

[ Retour | Imprimer cette page | Envoyer cette page à un ami | Contact ]