> Accueil
> Editorial
 
Les Psaumes
> Le psaume
> Le psaume sonore
> Le commentaire
> Les archives
> Le petit lexique
> Librairie
 
La Liturgie
> Fiche Liturgique
> Première lecture
> Psaume
> Evangile
> Homélie
> Avent 2007
 
Psaumes TV
> Accueil
> Psaume 94
> Psaumes.info
> Psaumes Chantés
> Avent
 
Les Marianistes
> Qui sont-ils ?
> Les quatre branches
> Bx G.J. Chaminade
> A. de Trenquelléon
 
Communiquez
> Newsletter
> Les Forums
> Ecards
> Blog du projet
> Foire aux Questions
> Contactez-nous
 

Psaumes.info > Psaumes > Le commentaire.

Dimanche 18 Novembre 2018 - Saint du jour
 
 
Newsletter
 
 
Vous pouvez recevoir les textes de la liturgie et le commentaire du psaume directement par email.
 
  Il suffit de vous inscrire ici :
  Email :
  Format de réception :
  HTML TEXTE

Dimanche 4 Novembre 2018
Commentaire du psaume 18(17)
Action de grâce après la manifestation du salut de Dieu !

En ce dimanche qui va vers la fin de l’année liturgique nous trouvons un psaume d’une cinquantaine de versets dont quelques-uns sont retenus dans l’Eucharistie. Ce beau psaume est attribué au roi David « Serviteur du SEIGNEUR, lorsque le SEIGNEUR l’eut délivré de la main de tous ses ennemis et de la main du roi Saül - son prédécesseur, devenu son ennemi ».

C’est le titre hébraïque du psaume qui n'apparaît pas souvent dans les bibles usuelles mais qui est riche de sens pour comprendre le psaume lui-même.

C’est un psaume extraordinaire ! Il est, fait assez rare, répété dans les Écritures (Dans le second livre de Samuel au chapitre 22). David l’aurait-il composé dans sa jeunesse, au milieu de ses grandes difficultés ? Et repris au soir de sa vie ? Les chantres du second Temple l’ont-ils repris en harmonisant leurs sentiments à ceux de David ? Toujours est-il que Jésus l’a prié et toutes les générations jusqu’à aujourd’hui.

Arrêtons-nous à la première phrase. « Je t’aimerai, SEIGNEUR, ma force, mon rocher, ma forteresse ! » Le verbe aimer est le plus souvent dans la bouche de Dieu. Pour une rare fois, il est dans la bouche de l’homme. C’est en écho à l’Évangile de ce jour qui nous demande d’aimer le SEIGNEUR notre Dieu avec la totalité de notre être, et d’aimer notre prochain aussi totalement.

Prions ce psaume à la suite de David, le roi chantre, à la suite de Jésus, le fils de David et le Christ Roi crucifié que nous fêterons le 34e et dernier dimanche de l’année liturgique.

Que notre chant soit royal !

Père BABEL sm

Lire le psaume

[ Retour | Imprimer cette page | Envoyer cette page à un ami | Contact ]