> Accueil
> Editorial
 
Les Psaumes
> Le psaume
> Le psaume sonore
> Le commentaire
> Les archives
> Le petit lexique
> Librairie
 
La Liturgie
> Fiche Liturgique
> Première lecture
> Psaume
> Evangile
> Homélie
> Avent 2007
 
Psaumes TV
> Accueil
> Psaume 94
> Psaumes.info
> Psaumes Chantés
> Avent
 
Les Marianistes
> Qui sont-ils ?
> Les quatre branches
> Bx G.J. Chaminade
> A. de Trenquelléon
 
Communiquez
> Newsletter
> Les Forums
> Ecards
> Blog du projet
> Foire aux Questions
> Contactez-nous
 

Psaumes.info > Psaumes > Le Petit Lexique.

Jeudi 29 Juin 2017 - Bx Raymond Lulle, tertiaire franciscain et martyr († 1316)
 
[ A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z ]
   
  Recherche ...
  Par première lettre
  Par liste des termes
  Suggérer un terme
  Echanger sur un forum

les Hymnes :
Il y en beaucoup dans la bible, premier et nouveau testament. Déjà tout particulièrement dans ce recueil des 150 psaumes. L'hymne est un chant de louange, genre littéraire universel. Nous trouvons des psaumes qui sont des hymnes d'un bout à l'autre, comme le psaume 8 : " O seigneur notre Dieu, qu'il est grand ton Nom par toute la terre ! " Des psaumes qui sont des supplications comportent des phrases qui sont des hymnes. Il y en a aussi en dehors des psaumes. Un exemple est le cantique des créatures attribué au prophète Daniel. Ou bien le magnificat chanté par la Vierge marie ( Luc chapitre 1 ) En parcourant la bible, on trouve des hymnes. Lisez avec amour !
Imprimer

Holocauste :
Mot grec qui signifie " brûler entièrement " Le peuple d'Israël, comme tous les peuples, offrait à son Dieu des sacrifices d'animaux. Dans cette catégorie importante de sacrifices la victime est entièrement consumée en signe de don total à Dieu. Dans une autre catégorie, une partie seulement est brûlée et le reste est consommé par les prête et les fidèles dans un repas sacré qui les met en relation avec Dieu. Contrairement à d'autres religions la Bible a toujours refusé les sacrifices humains (Voir Genèse 22).
Le sacrifice signifie le don généreux au Seigneur de ce qu'on a de meilleur pour le remercier, obtenir son aide ou son pardon. Le sacrifice a été pratiqué par le père de famille ou le roi, plus tard exclusivement par les prêtres et dans le seul Temple de Jérusalem. La destruction de ce Temple par l'armée romaine en 70 après J.C. marque la fin des sacrifices israélites.
Dans la nouvelle alliance en Jésus Christ, il n'y a pas d'autres sacrifices que l'unique sacrifice de Jésus actualisé toujours et partout dans la sainte Eucharistie ( comme l'explique la lettre aux Hébreux ) et les fidèles s'offrent au Seigneur en sacrifices spirituels.
Imprimer

[ Retour | Imprimer cette page | Envoyer cette page à un ami | Contact ]