> Accueil
> Editorial
 
Les Psaumes
> Le psaume
> Le psaume sonore
> Le commentaire
> Les archives
> Le petit lexique
> Librairie
 
La Liturgie
> Fiche Liturgique
> Première lecture
> Psaume
> Evangile
> Homélie
> Avent 2007
 
Psaumes TV
> Accueil
> Psaume 94
> Psaumes.info
> Psaumes Chantés
> Avent
 
Les Marianistes
> Qui sont-ils ?
> Les quatre branches
> Bx G.J. Chaminade
> A. de Trenquelléon
 
Communiquez
> Newsletter
> Les Forums
> Ecards
> Blog du projet
> Foire aux Questions
> Contactez-nous
 

Psaumes.info > Liturgie > Homélie.

Samedi 24 Février 2024 - Bse Ascensión du CÅ“ur de Jésus, vierge († 1940) Bx Constant Servoli, prêtre o.p. († 1481) Bx Thomas Marie Fusco, prêtre et fondateur († 1891) St Evèce, martyr († 303) St Modeste, évêque († 480) St Éthelbert, premier roi chrétien du Kent († 616) Bx Marc de Marconi, religieux o.s.h. († 1510) Bse Josèphe Naval Girbès, vierge laïque († 1893)
 

Dimanche 25 Février 2024

Première Lecture
Psaume
Deuxième Lecture
Evangile

Deuxième dimanche de Carême, année B



Pourquoi porter des ornements violets signe de conversion, de pénitence et de deuil, alors que nous venons d’entendre une page d’évangile tellement lumineuse ? Est-ce une erreur ou une contradiction ? Non, au contraire cette vision éclatante du transfiguré nous aide à continuer notre marche de carême renouvelée par une rencontre avec le Christ. Vous avez remarqué combien Pierre l’apôtre est très présent dans cet événement. Alors, suivons Pierre qui fait une expérience inoubliable qui est aussi la nôtre.
Que se passe-t-il juste avant ? Jésus, accompagné de ses disciples a nourri la foule, il a guéri un aveugle, et il a posé à ses disciples une question importante : « Au dire de gens, qui suis-je ? Que dit-on de moi ? Les réponses son embrouillées et il leur demande : «  et vous, qui marchez avec moi, pour vous qui suis-je ? « Pierre dit : « Tu es le Christ ! » Et Jésus commença à leur enseigner qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite »
Désappointement de Pierre ! « Non, ce n’est pas possible ! Les choses ne se passeront pas ainsi ! » Pierre se fait vivement recadrer par Jésus. « Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes » Il franchit une nouvelle étape ; il savait que Jésus se retirait parfois de l’agitation pour prier son Père.
A ce moment, Jésus emmène avec lui Pierre, Jacques et Jean sur une haute montagne. Quelle montagne en Galilée ? Le Thabor à 600 mètres ou le mont Hermon à 2000 ? Mais une montagne où Dieu se fait voir, rencontre si souvent l’homme. Abraham est au pays de Moriah et Dieu l’invite à aller sur une montagne qui lui indiquera. Moïse avec le peuple rencontre Dieu au mont Sinaï, et Elie au mont Horeb où le prophète rencontre Dieu dans un buisson en feu. Jésus rendra l’esprit sur le mont Golgotha, et ressuscité se montrera encore à eux sur une montagne.
Pourquoi Jésus les emmène ainsi à l’écart, loin de la foule déjà si nombreuse à leurs côtés et en altitude ? Pour les faire entrer dans sa prière. Marc nous l’a déjà indiqué ; agrès une journée harassante de guérisons, d’expulsion des démons, d’enseignements, « le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait » Pierre franchit une nouvelle étape, il est maintenant proche de Jésus en prière, Jésus qui prie son Père et Pierre est entraîné à le suivre. Il comprend qu’il est invité à entrer dans cette chambre intérieure où avec le Christ, dans et par le Christ tout honneur et toute gloire sont rendus au Père. C’est la communion des personnes divine qui englobe tous les hommes.
Dieu le Père est déjà figuré dans le récit de la Genèse par un père, qui est Abraham dont le nom est père des multitudes, Abraham qui va obéir à Dieu et son fils Isaac lui sera rendu et vivant, car Dieu est le Dieu de la vie. Sur la montagne, une nouveauté va se réaliser. « Il fut transfiguré devant eux » Ce ne sera plus comme avant, ils auront fait une expérience, ils sont à un tournant de leur vie. Nous sommes au milieu de l’évangile de Marc, une montée de plusieurs chapitres qui grimpent vers la montagne, vers le cri de Pierre : « Tu es le Christ » et la présence lumineuse, étincelante de Jésus devant eux. Et ensuite c’est redescente du reste de l’évangile vers Jérusalem, la mort et le résurrection de Jésus. Et sur la montagne, dans la lumière et sous la nuée retentit la voix du Père : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »
Et tout à coup ils ne virent plus que Jésus seul. D’une révélation du Christ, du Père et de l’amour immense de Dieu pour les hommes. Ils restent avec cet ordre : « Écoutez-le ! » Ils seront encre souvent chancelants, au jardin des Oliviers , au moment de l’agonie du Seigneur, ils dormiront et prendront la fuite durant la passion.
Quelles que soient nos refus et nos infidélités semblables à celle de Pierre et de ses deux compagnons, nous savons que Dieu est toujours fidèle à son alliance, à son amour indéfectible ; « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » «  Il a livré son propre Fils pour nous tous ; comment pourrait-il, avec lui, ne pas nous donner tout ? »

Père BABEL sm

[ Retour | Imprimer cette page | Envoyer cette page à un ami | Contact ]